Le Vautour II N est arrivé au musée

Lorsqu’il aura été restauré, il sera très certainement l’un des avions « stars » de la collection.

L’un des plus impressionnants aussi, avec ses lignes élégantes, ses 15m10 d’envergure, sa longueur de 15m57, ses 45 m2 de surface alaire … le SO-4050 Vautour II N numéro 304, propriété du Musée de l’Air, a été rapatrié au musée, où il va être ré-assemblé puis remis à neuf.

Il aura fallu pas moins de trois camions (des convois XL et XXL !) pour acheminer le précieux chargement depuis le musée du château de Savigny-lès-Beaune, où il était précédemment exposé, et où une équipe du musée l’a entièrement démonté, dans le froid, et parfois sous une pluie battante (coup de chapeau au passage à l’équipe: Nico, Alain, Guy, Patrick, Jean-Paul, Clovis – diaporama du démontage ci-dessous).

Enfin,  le précieux biréacteur, premier chasseur à réaction tout temps français (il a remplacé les Gloster  » Meteor » NF-11) est arrivé à bon port un beau jour de mars. Et c’est là qu’il retrouvera, on l’espère, tout son lustre, après une brillante carrière dans l’Armée de l’Air (auprès du « Ne Ne » entre autres) et au CEV de Brétigny *.

L’arrivée du Vautour: un événement!

Un premier camion le matin : pièces, moteurs, nez … (photos GM)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Puis un deuxième en début d’après-midi: les ailes, géantes! (photos Jean-Marc alias Buss, Giséle, Béa …)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Et enfin le fuselage … (photos GM et Buss)

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Le musée tient à remercier le Musée de l’Air et de l’Espace pour la confiance qui lui est témoignée.

Merci aussi à Michel Pont propriétaire du Château de Savigny-lès-Beaune et de son musée de l’aéronautique pour son accueil et son aimable coopération.

Et voilà à quoi il ressemble une fois monté (ici à Savigny-lès-Beaune):

Retour en photos (photos Patrick et Clovis) sur le démontage à Savigny-lès-Beaune : digne d’une épopée! Avec Nico, Guy, Jean-Paul, Patrick, Clovis, Alain …

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Histoire et technique:

Conçu par la SNCASO (Société Nationale de Constructions Aéronautiques du Sud-Ouest) au début des années 1950, le SO 4050 Vautour a été construit à 140 exemplaires, dont 30 exportés vers Israël. Les derniers Vautour ont été retirés du service à la fin des années 70.

L’Armée de l’Air utilisa 63 II N chasseurs tout temps, 36 II B bombardiers et 13 II A, non compris les avions de présérie. Le Vautour resta en construction à St Nazaire jusqu’en 1959. Les Vautour II N furent livrés à partir de juin 1957 au 3/30 Lorraine puis au 1/30 Loire. Fin 1960, le 2/3 Normandie-Niemen recevait à son tour le biréacteur de la SNCASO, devenue entre-temps Sud Aviation. Les Vautour N étaient chargés d’intercepter tout appareil inconnu survolant les points stratégiques du territoire métropolitain.

Possédant une structure très robuste, le Vautour montra en service d’excellentes qualités  de vol, en particulier une grande stabilité. Retirés du service actif en 1979, les derniers Vautour ont été utilisés par le CEV pour essayer les radars destinés aux nouveaux avions de combat de l’armée de l’Air.

Source: MACH1 l’Encyclopédie de l’Air, Ed. Atlas

lire aussi l’article de Jacques Moulin sur son blog :

Le SO-4050 Vautour II N

Il précise: « Les Vautour furent aussi utilisés pour des prélèvements plus ou moins radioactifs sur les lieux des essais nucléaires français aussi bien au Sahara que dans le pacifique, et certains appareils très radioactifs furent détruits. »

Le déchargement: épique!

Extraits vidéo du déchargement:

 

Retrouvez aussi nos « confidences » à la presse dans cet article e-Tribune:

Vautour e-Tribune