Habsheim-Hahnweide-Habsheim

Troisième et dernier épisode de notre série sur la tournée européenne du Bronco. L’aventure touche à sa fin … mais il reste encore deux très beaux meetings au programme!

Vendredi, retour vers le continent.

Ce soir, le Bronco et son équipage dormiront à côté de Mulhouse où se déroulera l’Air Show Rixheim-Absheim tout le week-end. Deux heures 30 de vol entre Jersey et Colmar. Peu avant midi et demie l’avion entame sa descente vers Colmar: « escale kéro et douane » précise Alain, qui ajoute, pour la petite histoire : « On a poussé l’avion à la main pour laisser la place à six hélicoptères espagnols (la patrouille ASPA), venus eux aussi pour le meeting. » Et c’est là que nos trois amis voient que les plaquettes de frein sont usées. 15 minutes de vol seulement entre Colmar et Habsheim. Déchargement, formalités d’arrivée, badges, tickets repas : le « train train » habituel.

Briefing à 13h. Puis l’équipage s’attèle à démonter la roue gauche du Bronco pour changer le disque et les plaquettes du frein. Une opération qui prendra 2 heures. Purge des freins, rangement, préparation de l’avion pour la nuit. Et enfin vient l’heure de se poser pour une bonne bière et une part de « flammeküeche ». Arrivée tard en soirée à l’hôtel après un transfert en bus: mauvaise surprise, l’équipe du musée doit partager une unique chambre. A trois. Si chacun a son lit, il va falloir sérieusement s’organiser côté salle de bain … D’autant plus que chaque soir ou presque les combinaisons sont lavées à la main, afin d’être enfilées propres (souvent encore humides) le lendemain.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Samedi, l’Allemagne

Réveil à 7 h le samedi : le petit-déjeuner au bord de la piscine, « avec plein de copains sympa », met tout le monde de bonne humeur. Pas le temps de profiter de la piscine, il faut vite reprendre le bus vers l’aéroport, un bagage « allégé » sur le dos. Car la nuit sera allemande. Le Bronco est attendu à l’Oldtimer Fliegertreffen de Hahnweide près de Stuttgart. Dès l’arrivée Damien effectue une reconnaissance d’axe, repasse en vent arrière, se pose, et se gare en suivant le véhicule « follow me ». S’ensuivent les formalités et le briefing. A midi, un repas, disons, à l’allemande : hot-dog puis spätzle, aux lentilles (oui !!!), fruits et café (histoire de digérer tout ça). Vient alors l’heure de la démonstration de Damien, très réussie. Notre équipage a ensuite le plaisir de retrouver de nombreux amis, dont Stéphanie et Manu (Stéphanie de Bückeburg, à qui le Bronco doit beaucoup).
Le soir au repas sous la tente il y a un monde fou …La nuit tombe vite, plus vite encore qu’ici à Montélimar. Nuit rendue magique, soudain, par la grâce d’un spectacle de planeurs, en musique. Des petits drones lumineux éclairent le ciel de Hahnweide, comme ce « drone albatros », « hallucinant » nous dit Alain. Au sol, les gros warbirds sont sublimés par des jeux de lumière.

Dimanche : un final à l’Air Show Rixheim-Absheim

Le Bronco devra effectuer son départ entre 11h et 11h 30. L’info tombe lors du briefing pilote en milieu de matinée. Alors, plus une minute à perdre, l’équipage court vite préparer l’avion. Le décollage se fera en patrouille,  avec le T28 de Georges Kern, un pilote Alsacien. Petit épisode sympa : les contrôleurs aériens de l’aéroport international de Stuttgart, qui adorent le Bronco, souhaitent que les 2 avions effectuent un passage en patrouille au-dessus de la grande piste de  l’aéroport. « Quand les liners se sont posés, on a effectué un « low pass », le T28 de Georges devant et moi derrière aux commandes du Bronco. Les contrôleurs étaient enchantés ! ».

Quand Alain essaie … de décrocher la lune, cela donne ça … merci le photographe © Jean Monet

Notre équipage arrive à Habsheim juste à temps pour une saucisse-frites (au retour, tout le monde va devoir se mettre au régime !) Après le briefing pilote de 13h, chacun peut souffler un peu. Alain choisit d’aller rencontrer Benjamin Grunenwald sur son stand. Souvenez-vous, Benjamin était l’un de nos peintres « chouchous » de l’été au musée. Un jeune artiste aéro assez formidable (allez faire un tour sur son nouveau site , lien ci-dessous ). Un peu d’air, et un jus de fruits au VIP room : de quoi redonner la pêche à Alain avant sa démo de 17h30 … Si tant est qu’il en ait eu vraiment besoin … L’a-t-on déjà  vu à court d’énergie? « Une démonstration un peu spéciale car limitée en altitude à 1000 pieds… pour cause d’arrivée des liners sur Bâle-Mulhouse juste au-dessus de nous ! «  explique Alain. Mais une belle démo tout de même. Comme toujours.

dimanche1Alors que tous les équipages commencent à repartir, le Bronco doit refaire un plein, et se préparer à rester une nuit encore sur place. Il est trop tard pour repartir. Mais Damien, Romain et Alain ne se retrouveront pas seuls autour de leur (savoureuse) flammekueche : il y aura là aussi les pilotes de Rafale (notre ami « Marty  », présentateur du solo display), et du Consolidated PBY « Catalina », cloué au sol par la chaleur excessive.

Lundi : retour à la maison

Et le lundi, et bien le lundi le Bronco et son équipage rentraient à Montélimar, avec force provisions (bretzels, vins alsaciens, kuglhof, confitures et gâteaux à l’anis …) que nous avons eu le grand plaisir de partager au musée. Il fallait bien fêter un peu ce retour, et la réussite de « l’expédition ».

Au total : 10 jours de tournée ; 17h de vol ; 4 pays différents, ; 8 démos … et combien de km parcourus ? En tous cas l’avion a bien « marché ». La météo a été excellente du début à la fin. Pas de problèmes mécaniques hormis le changement de freins à Mulhouse (la décision a été prise de changer les freins pour ne pas courir le risque d’une panne en Allemagne, où les choses auraient été beaucoup plus compliquées).

Version 2
Un trophée original, obtenu par Damien pour sa démonstration à Hradec Králové. photo GM

Au final, « Contents de rentrer,  un peu tristes que ça se termine !» conclura Alain, qui tient à souligner l’excellent accueil reçu en République Tchèque, à Jersey, en Allemagne et à Mulhouse.

Merci à Romain Gonnon pour les photos.

Airshow Rixheim-Habsheim

Oldtimer Hahnweide

le site Internet de Benjamin Grunenwald artiste aéro:

site de Benjamin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *